188 Grande Rue Charles de Gaulle
94130 Nogent-sur-Marne
Tel : 06 37 67 36 20


Symptômes du burn-out : 7 signes qui doivent vous alerter

Le

Depuis quelques années on entend souvent parler de burn-out. Ce syndrome d’épuisement professionnel menace de nombreux salariés. Le stress, la pression ou la surcharge de travail sont autant d’éléments pouvant mener un individu au burn out. Mais quels sont les signes du burn-out ? Comment détecter les symptômes du burn-out pour être rapidement pris en charge par un professionnel ? Dans cet article, je vous partage 7 signes qui doivent vous alerter.

Sommaire :

Qu’est-ce que le burn-out ?

Le burn-out est un anglicisme utilisé pour désigner un état d’épuisement physique, émotionnel et mental lié à une dégradation du rapport d’une personne à son travail. Le terme français qui illustre la notion du burn-out est l’épuisement professionnel.

Burn-out ou dépression ?

Sur le plan historique, le burn-out a été longuement associé à la dépression. Ce terme est apparu pour la première fois dans les années 70 grâce au psychologue et psychothérapeute américain Herbert Freudenberger. Il le décrit comme un état de fatigue ou de frustration causé par le dévouement à une cause, à un mode de vie ou à une relation qui n’a pas répondu aux attentes.

Il faut savoir que le burn-out est nécessairement lié au travail alors que dans la dépression, le travail n’en constitue pas la cause première. Il peut juste être un facteur aggravant.

Pour Christina Maslach, psychologue américaine, spécialiste de l’épuisement et du stress au travail, conceptrice du MBI (Maslach Burnout Inventory), il est différent d’une dépression car il disparaîtrait pendant les vacances.

En ce qui me concerne, je pense que le burn out c’est la rencontre d’un profil psychologique et d’un environnement hostile au travail.

Vous pensez être affecté par le syndrome du burn-out ? Vous pouvez bénéficier dès à présent d’une consultation psychologique en ligne gratuite de 20 min pour que nous puissions établir un premier diagnostic ensemble.

Mais comment savoir si vous souffrez du burn-out ?

Le burn out se manifeste par un état d’épuisement physique et moral qui résulte du stress chronique au travail. Ce stress perpétuel va bouleverser votre corps, vos émotions, votre état d’esprit et vos relations  avec les autres.

Vous voulez savoir si vous êtes atteint par le syndrome du bun out, je vous livre les sept signes qui doivent vous alerter :

1- Une fatigue générale

femme épuisée

Vous êtes constamment fatigué et le repos n’est plus réparateur. Vous manquez d’entrain pour pratiquer vos activités quotidiennes. La fatigue peut également se manifester par des maux physiques (lourdeur du corps, ralentissement musculaire), une perte d’envie pour vos activités,  un état d’esprit peu expansif, une envie de dormir.   La perte de libido et un repli sur soi marquent également cette phase. Vous êtes dans le déni par rapport à votre surmenage. Vous avez un fort sentiment de solitude. Plus vous résistez et plus la fatigue s’installe de façon permanente.

2- Des troubles du sommeil

femme dans son lit n'arrivant pas à dormir

Vos ruminations sur le travail vous empêchent de dormir. Avec la tension générée par le stress, vous ne parvenez plus à avoir une bonne nuit de sommeil. D’ailleurs le mode de fonctionnement hyper stimulant de notre société d’aujourd’hui et les nouvelles technologies n’aident en rien. Une perturbation fréquente du cycle du sommeil entraîne le plus souvent une « insomnie acquise », et vous allez peu à peu vous habituer au fait de ne pas dormir, sans vouloir, ni pouvoir y remédier.

3- Une perte progressive des capacités intellectuelles

homme concentré

Vous présentez des troubles de l’attention, de concentration, de mémoire. Vous ne trouvez pas vos mots, vous faites des erreurs. L’hormone du stress appelée cortisol attaque les cellules du cerveau et va entraîner des pertes de mémoire. Cela peut aller jusqu’à la perte de votre capacité à vous concentrer pour lire, conduire ou effectuer vos tâches quotidiennes.

4- Une désorganisation émotionnelle et relationnelle

couple en dispute

Vous vous montrez irritable. Vous avez des accès de colère. Vous passez facilement du rire aux larmes. L’excès d’hormones de stress causé par l’épuisement professionnel va entraîner un dérèglement au niveau des émotions. Vous êtes à fleur de peau et vous vous irritez pour un rien. 

5- Un sentiment d’impuissance

homme se tenant la tête

Vos tâches se transforment en mission impossible. Vous ressentez un épuisement émotionnel, renforcé par le déni de l’encadrement à l’égard de votre situation. Vous avez l’impression d’avoir perdu le contrôle de votre vie, ce qui entraîne chez vous un sentiment de désespoir insurmontable.

6- Un changement de comportement alimentaire et un abus de substances psychotropes

Vous consommez plus d’aliments gras et sucrés pour combler la fatigue. Le stress affecte l’appétit et supprime même l’envie de manger.Pour vous détendre, la tentation est grande de consommer de la caféine ou de l’alcool. Il est même possible de devenir dépendant de stimulants médicamenteux ou de la drogue, autant d’éléments qui ne feront qu’aggraver votre état.

7- Un déséquilibre entre travail et vie privée

déséquilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

Vous compensez avec des horaires à rallonge pour tenter de retrouver votre efficacité. Pour rattraper les heures de travail perdues à cause de la fatigue, vous travaillez encore plus. Ce rythme infernal finit par affecter votre vie privée au point que vous pensez à changer définitivement d’emploi.

Je pense avoir les symptômes du burn out, que faire ? 

surmenage

Si vous reconnaissez certains signes du burn out chez vous, c’est le moment d’agir. En fonction du stade de gravité, le processus peut être interrompu.  Le simple fait de pouvoir reconnaître que vous êtes épuisé peut faire la différence. Vous pourrez alors décider de :

  • lever le pied,
  • vous ménager des moments de pause,
  •  choisir d’investir plus dans votre vie privée,
  • ne plus terminer vos journées de travail complètement sous les rotules…

Mais en réalité, ce n’est pas si simple, car bien souvent, vous pouvez être complètement dans le déni. Vous n’osez pas dire NON au travail, alors que vous êtes déjà totalement épuisé.

Dans ce cas, un arrêt maladie d’une durée relative peut encore vous sortir de là. Mais le fait est qu’il est difficile pour la personne atteinte de burn out de prendre conscience de ses limites et de choisir de s’arrêter de travailler sans se culpabiliser et se sentir inutile.

Vous pouvez alors atteindre la phase de dépersonnalisation. À ce stade, c’est votre corps qui vous arrête, car c’est lui qui craque en premier et il provoque ainsi des maux physiques et des maladies : zona, ulcère, AVC. Le travail peut même tuer dans certains cas. Il faut alors entamer un long processus de reconstruction.

Mais avant d’en arriver là, il est préférable de consulter et faire le point avec un psychologue coach spécialiste de la souffrance au travail. Ce dernier vous permettra rapidement de faire un bilan de votre situation, sera à même de vous faire des préconisations. 

À cet effet, je me tiens à votre disposition. Vous pouvez prendre un rendez-vous en ligne ou en cabinet Je peux vous aider à faire le point sur votre problématique :

  • mettre en mots, vos maux, 
  • réfléchir à votre rapport au travail,
  • mieux définir vos priorités, vos objectifs et vous aider à les atteindre,
  • retrouver votre équilibre et votre autonomie,
  • trouver vos propres solutions pour sortir de cette situation récurrente…

Je peux également vous proposer un accompagnement qui vous permettra de :

  • mieux vous connaître,
  • développer  votre confiance,
  • mieux gérer vos émotions et votre stress, 
  • améliorer votre estime de soi…

Pour aller plus loin :