188 Grande Rue Charles de Gaulle
94130 Nogent-sur-Marne
Tel : 06 37 67 36 20


Comment gagner en efficacité en améliorant la confiance en soi

Le

L’origine de nos comportements réside dans l’estime de soi, laquelle est fondée sur trois piliers qui se construisent entre 0 et 6-7 ans : notre personnalité, notre confiance et notre caractère. Mais, il suffit d’un manque, d’une défaillance lors de notre développement pour que l’estime de soi soit fragilisée. A l’âge adulte, lors de situations précises comme le fait de devoir convaincre lors d’un entretien d’embauche, de s’adresser à une figure d’autorité comme son patron, de demander une augmentation ou de négocier un gros contrat, cette vulnérabilité peut resurgir. Mais l’estime de soi n’est pas une chose donnée une fois pour toute. La bonne nouvelle est que vous pouvez la faire évoluer. Je vous propose 6 pistes à suivre pour parvenir à avoir plus de confiance au travail afin de gagner en efficacité et en productivité.

Sommaire : 

1.   Relativisez les événements du passé et vivez le moment présent.

Pour regagner confiance en soi, il est important de vivre dans le moment présent et de ne pas ressasser les erreurs du passé. L’erreur que l’on fait souvent est de se focaliser sur un passé négatif. Donnez-vous le droit d’échouer et arrêtez de craindre la chute. A toute chose, malheur est bon. On apprend beaucoup plus de ses erreurs que de ses réussites. Tout ce que vous avez vécu hier font de vous ce que vous êtes aujourd’hui.

Le développement de la confiance en soi au travail passe par le fait de vivre l’instant présent. Focalisez-vous sur ce qui vous arrive aujourd’hui. Il n’y a pas de véritable lien entre ce qui vous arrive aujourd’hui avec le passé. Si par exemple, un virus a endommagé vos fichiers informatiques, une livraison égarée pose problème… Vous avez l’impression de ne plus rien contrôler. Vous êtes démoralisé et commencez à ressasser le passé négatif, en pensant que c’est comme d’habitude, que vous êtes nul…

Chassez en vous ces pensées est le mieux à faire. Car il est important d’accepter l’adversité pour mieux la traiter. Cela vous mettra dans un meilleur état d’esprit. Pensez que tout a une fin, même les ennuis.

2. Affranchissez-vous du regard que les autres portent sur vous

Lorsque de l’on accepte le fait de ne pas plaire à tout le monde, on est soi-même et on assume ses différences. On est plus apte a avoir confiance en soi et on sait ce que l’on vaut. Rien n’est pire pour détruire l’estime de soi, que de se comparer aux autres et de toujours se fier au regard de l’autre. Sans le vouloir, vous induisez le comportement de l’autre qui vous observe et vous identifie comme quelqu’un qui manque de confiance en soi. Car essayer de plaire aux autres peut se faire au détriment de qui l’on est et de ce que l’on pense. On perd en quelque sorte notre identité. Et quand on veut plaire à tout le monde, on ne plait à personne.

Ce que pensent les autres ou vos collègues à votre propos, ou de votre travail, n’est pas très important. Ce qui importe le plus, c’est ce que vous, vous croyez. Et c’est ce qu’il y a à l’intérieur de vous qui est déterminant. Ne donnez pas aux autres le pouvoir de vous juger, permettez-leur seulement d’exprimer leur opinion. Acceptez d’avoir une opinion différente. Sachez prendre vos propres décisions. Vous pouvez demander conseil, mais un conseil reste un conseil. Vous êtes libre de l’appliquer ou pas. En cas de doute, prenez le temps de la réflexion. Sachez puiser dans vos ressources. Et surtout, ne laissez pas les commandes de votre vie à quelqu’un d’autre Ne mettez pas la clé de votre bonheur dans la poche d’autrui.

Pour vous donner du contexte, voici l’exemple d’une employée de banque que j’ai accompagnée en coaching. Elle faisait très bien son travail, avec une certaine expérience et un niveau de connaissance qui dépassait largement le cadre de son travail. Elle avait commencé à s’ennuyer et ne se trouvait plus motivée par son poste, quand bien même, elle continuait à avoir de très bon résultats. Lors de l’évaluation annuelle, et au regard de ses chiffres qui dépassait très largement les objectifs fixés, elle avait profité pour demander à son N+1, si elle pouvait passer du statut d’agent de maîtrise à celui de cadre. Il lui a répondu :  “Je ne suis pas sûr de pouvoir vous faire confiance.” 

Cette réflexion, qu’elle a pris particulièrement à cœur, l’a littéralement secoué et a provoqué un réel choc en elle, ce qui l’a conduite à la dépression. Cette situation l’a forcée à prendre du recul vis-à-vis de son travail et à venir me consulter pour bénéficier d’un soutien psychologique et d’un accompagnement. Cette remise en question lui a permis de travailler ses faiblesses et renforcer sa confiance en soi. En s’affranchissant  du jugement de son ancien manager, elle a su remonter la pente et regagner confiance en elle et en ses aptitudes professionnelles. Finalement, elle a suivi une formation puis a décroché un poste de cadre à la DRH. 

Bénéficiez d’une séance de coaching gratuite de 20 minutes pour vous aider à développer votre confiance en vous !

3. Choisissez ce qui vous arrive et prenez le temps d’envisager ce que vous voulez être

Lorsque l’on est au contrôle de sa propre vie, la confiance en soi se développe de façon quasi naturelle car on sait ce que l’on veut et on a confiance en ses choix. Prenez votre vie en main. Elle vous appartient. C’est vous qui savez ce que vous aimez, vos passions, ce que vous êtes capable de faire, les compétences que vous avez développées. Vous devez vous connaître, tenir compte de vos valeurs et vivre en accord avec elles. Ainsi vous donnez du sens à votre vie.

Imaginez que dans votre entreprise doit faire face à des changements importants. La direction décide de mettre en place de nouvelles procédures, et elle décide de changer de stratégie. Vous voyez ainsi vos efforts réduits à néant. Ce que vous devriez éviter de faire à ce stade, c’est prendre des décisions importantes si vous n’avez pas les idées claires ou nier  les changements qui surviennent au travail en gérant tout cela de manière émotionnelle. Au contraire, voyez en cela plutôt une opportunité et prenez cela comme un nouveau défi en choisissant de faire « contre mauvaise fortune bon coeur ». Ne subissez pas. Osez parler quand quelque chose vous dérange. N’ayez plus peur de braquer ou d’outrepasser vos droits. Sachez aussi revenir sur vos décisions. Ne vous laissez plus emprisonné dans vos propres engagements. N’hésitez pas à négocier un nouveau contrat, les délais, votre fiche de poste,etc. La réactivité et la capacité à gérer les changements sont des qualités essentielles pour l’efficacité au travail. De nouvelles carrières prennent leur élan, des occasions sont saisies par des personnes qui non seulement survivent au changement, mais qui l’adoptent complètement.

4. Considérez-vous avec bienveillance, complimentez-vous tous les jours

 Devenez votre meilleur ami. En toutes circonstances, sachez garder un regard bienveillant sur vous-même.

Imaginez que vous commettiez une faute et vous vous sentiez coupable. De plus, vous avez le sentiment que tout le monde en parle. Arrêter de ressasser votre bévue et ne cherchez pas de fausses excuses. Acceptez votre faute et cherchez une solution. N’essayez pas de camoufler votre faute, mais prenez-en la responsabilité. Allez trouver la ou les personnes qui pourront vous aider à réparer le problème. Comme dit le proverbe : “Faute avouée, à moitié pardonner”. Vous pourrez alors en tirer les enseignements. Vous n’êtes pas parfait mais, rassurez-vous, vous êtes « normal ».

5. Laissez tomber le blâme et le jugement, tant par rapport à vous-même que par rapport aux autres

Vous apprenez par hasard qu’un collègue ou un supérieur vous reproche un comportement ou une prise de position. Vous êtes à la fois blessé et mal à l’aise de l’apprendre trop tard pour pouvoir assurer votre défense. Or, il s’agit seulement d’une opinion. Prenez du recul. Considérez-la comme telle. Si vous ne la partagez pas, prenez le parti d’en laisser la responsabilité à celui qui l’a émise. En revanche, si vous estimez que cette critique est injustifiée et que la situation nécessite d’être éclairée. Décidez d’aller voir la personne concernée.

Mais prenez d’abord de la distance par rapport à l’événement. Sachez gérer vos émotions, prenez le temps de retrouver votre calme. Ne contre-attaquez pas, ne surenchérissez pas. Exposez votre situation avec calme. Ne reformulez pas non plus les paroles blessantes. Mais contentez-vous de rétablir la vérité en exposant les faits et en apportant la preuve de ce que vous avancez. Ne faites jamais ce que vous n’aimerez pas que l’on fasse. En toutes circonstances, traitez les gens avec courtoisie et respect. Cela force l’admiration. Gardez toujours un regard positif sur les personnes avec qui vous vivez, avec qui vous travaillez.

 6. Riez, jouez, amusez-vous tous les jours !

En tant que psychologue et coach, je met mes compétences à votre disposition pour vous aider à avoir plus confiance en vous et pour vous permettre de devenir la meilleure version de vous même. Vous pouvez dès à présent prendre rendez-vous avec moi en cabinet ou en ligne.